la-somme-de-l-argent-derobee-est-actuellement

Renoncez à l’intention d’obtenir…

Et vous recevrez ce à quoi vous avez renoncé.

Oui, sans doute… Mais ce principe du Transurfing de la Réalité c’est un peu comme le lâcher-prise : on sait que c’est ce qu’il faut faire, on imagine ce que ça va nous apporter et pourtant on n’y parvient que très occasionnellement.
Difficile alors de faire de jolis progrès dans nos parcours de surfeurs de vie.

Et pourtant…

Dans un article précédent j’expliquais les quelques écueils à éviter pour que ce principe fonctionne et une sorte de mode d’emploi de ce principe (voir l’article « Le frailing, une vision du cœur ? ).

Pour autant mes récentes expériences me portent vers quelques précisions utiles concernant l’art du renoncement…

1 – Renoncer est un choix !

Quand on veut très fort quelque chose, y renoncer c’est avant tout… IM-PO-SSIBLE !!! alors comment faire ?

Imaginons que je veuille très fort la voiture de mes rêves… Tiens, celle-ci par exemple…

mini_cooper_s_cabrio_surfer_by_pablete-d30kfi1Devoir y renoncer implique un choix : celui de lâcher toutes les importances liées à l’idée d’avoir cette voiture-là !

A partir du moment où je vais vouloir y renoncer, mon mental (la partie qui pense et qui se la raconte) va se rappeler à mon bon souvenir ! Et là, plusieurs questions vont venir me persécuter… Comme par exemple « pourquoi y renoncer si tu la veux vraiment ? » Ou à l’opposé « C’est vraiment cette voiture que tu veux ? Tu vas en faire quoi ? » et toutes les questions qui peuvent se situer entre ces deux extrêmes… Sans oublier les peurs, celle de ne pas avoir cette voiture, de passer à côté, de l’avoir, de ne pas la mériter, que ce soit trop facile de l’obtenir… Blablabla blabla blabla !

Renoncer dans ces conditions ne parait pas bien facile.

L’astuce : choisir simplement de renoncer et se concentrer sur ce choix en sachant que choisir de renoncer n’est pas encore renoncer ! C’est juste choisir de le faire ! Vous suivez ?
Bref, je me dis : « ok, je choisis de renoncer ». Ce qui revient à accepter le simple fait de renoncer, d’entrer dans la sensation du renoncement. La voiture, elle, je n’y pense plus, je la lâche, elle va où elle veut. Mes pensées ne s’y accrochent plus…

A ce stade on prend le mental à son propre piège ! Et là c’est plutôt drôle ! Car si on prend le temps d’être bien clair avec ce choix, fait de cette manière… alors, les résistances commencent déjà à s’affaiblir…
Dans mon cas, je choisis « de choisir de renoncer » !

Allez-y, essayez pour voir et surtout sentir à l’intérieur de vous si des points de tensions disparaissent doucement…

2 – Renoncer oui, mais à quoi ?

Ne comptez-pas toutefois entrer dans le vrai renoncement avec ce subterfuge… Il est nécessaire d’approfondir un peu le travail pour réussir à renoncer.

C’est là qu’il est utile de savoir ce que va m’apporter VRAIMENT ma Mini !

Outre la frime, le sentiment d’appartenance à une petite minorité de personnes, ce qui me rendre intéressante et pourrait me faire aimer par un je-ne-sais-qui bien éloigné de mes valeurs humaines, que va me procurer le fait d’être au volant de cette Mini ???

Ce peut être le simple fait de me sentir « reliée » à cette voiture, de sentir qu’elle est faite pour moi et que je suis faite pour la conduire, elle parce que nos vibrations s’accordent (surtout au moment où le compteur indique ma vitesse naturelle).

Ce peut être aussi (et surtout) la joie, un sentiment de liberté et la légèreté de me trouver au volant de cette voiture. Ok ! Joie, sentiment de liberté et de légèreté… Voilà des mots qui me parlent, qui résonnent agréablement chez moi… Voilà donc ce qui m’attire dans le fait d’avoir cette voiture…

3 – Attention, un choix peut en cacher un autre !

Un autre choix m’attend maintenant ! Vers quoi je vais focaliser mon regard ?

La voiture qui est sensée me procurer de la joie, de la liberté et de la légèreté,  ou bien plus simplement La Joie, La Liberté et La Légèreté ?

Transition délibérée !!! Pour moi aujourd’hui, « y a pas photo » ! Je choisis de me focaliser sur La Joie, La Liberté et La Légèreté en conduisant ! Et peu importe la voiture finalement… scenic 8001

Et alors que ma voiture ressemble plutôt à ça

 

Je vais choisir de me sentir comme si je conduisais celle-là mini2

Dans ces conditions, c’est beaucoup plus facile de renoncer !! Vous ne trouvez pas ?

 

Bien sur je garde en tête l’image de la mini de mes rêves, mais ce n’est pas ce qui va primer à partir de maintenant, non.

Ce qui va me motiver c’est de ressentir de la joie, de la liberté et de la légèreté en conduisant la voiture que j’ai aujourd’hui.

VagueWaouw

Car tout est déjà là ! Ma Mini (et la planche de surf qui va avec !) sont déjà en cours de livraison, par l’Intention Externe…

Pourquoi m’inquiéter dans ce cas ?

Mon seul job consiste à être prête à l’accueillir ! Et pour ça, considérer qu’elle est déjà là, dans mon garage, et m’en réjouir, me sentir libre de la sortir ou non, et toute légère à l’idée que je peux en disposer quand je veux 😉 .
Même pas besoin de m’inquiéter de la date de livraison… Les gens de chez MINI savent très bien s’occuper de leurs clients !!!

Alors à vous de jouer …
Et on se raconte tout bientôt ?

 

livraison-gratuite-620x264

 

 

 

 

 

 


Posted in Exemples, Mise en pratique, Réflexions, Transurfing and tagged , , , .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *