coeur-dans-les-yeux-155157

Le Frailing : une vision du coeur ?

dirige ta vie voiture1   C’était samedi matin. Le soleil brillait déjà bien et je roulais tranquillement vers la salle qui allait accueillir le workshop que j’allais animer sur le but, le cliché et les autres outils proposés Vadim Zeland dans le Tome 5.

    J’étais en totale sérénité par rapport à la journée qui m’attendait. Toute à la joie de partager mes découvertes avec les participantes inscrites, une anecdote de la semaine m’est revenu en mémoire et m’a donné l’envie d’écrire cet article.

     Je consulte et j’utilise Facebook et la page du groupe Transurfing Francophone. J’y lis également les posts des abonnés et de mes collègues enseignants et coachs Transurfing. Cette semaine, une personne posait une question appelant une aide à éclaircir un point concernant le cliché. Avant de répondre simplement à sa question, je lui ai proposé de venir participer au workshop que j’allais animer. J’ai fait cela parce que je savais qu’elle allait pouvoir y trouver des réponses. Mais était-ce vraiment le Fraile qui m’a fait parler ?

Je m’en étais effectivement un peu éloigné…
Le Fraile, frailing…

Connaissez-vous LE principe du Frailing qui est le principe central du Transurfing : « Renoncez à votre intention de recevoir, remplacez-la par l’intention de donner et vous recevrez ce à quoi vous avez renoncé » ?

mains cadeau4

La prise de conscience a été rapide sur cet épisode et elle m’a surtout permis de mettre à jour l’élément qui me gênait sans le savoir : non pas que donner me gêne. Ceux qui me connaissent et me côtoient connaissent aussi ma générosité. Et pourtant, dans cet expérience, quelque chose a comme dérapé.
Et c’est tant mieux !

 

Laissez-moi vous dire pourquoi…

Il y a plusieurs niveaux de perception d’un même mot, d’une même phrase. Notre neurologie et le fonctionnement de notre cerveau nous permet d’élaborer plusieurs niveaux de pensées, de même que nous pouvons construire de manière assez simple différents niveaux d’émotions.

Ce que notre cerveau reçoit, il le classe selon différents niveaux logiques (schéma ci-dessous) auquel l’individu peut avoir accès. Toutefois les niveaux les plus élevés sont aussi les niveaux les moins conscients.

nivologics03stLe principe du Frailing nous dit « Renoncez à l’intention d’obtenir, remplacez-la par l’intention de donner et vous recevrez ce à quoi vous avez renoncé ».

Un niveau de compréhension pourrait nous amener à penser que donner est possible seulement dans certains contextes, un autre que c’est la « bonne » façon de faire, un autre que « pour obtenir quelque chose je dois y renoncer », créant ainsi un paradoxe.

Or , un paradoxe pose toujours un problème à notre cerveau qui se trouve dans la situation de devoir choisir un niveau de classement de l’information. qui, heureusement peut évoluer dans le temps (pour ça, c’est vrai qu’il faut l’aider un peu  )

Que se passe-t-il le plus souvent ?

6a00d8341c609053ef0112790c4f2028a4-800wiLe cerveau fait un choix. Il choisit un niveau logique de classement et il le fait « malgré soi » en fonction de ses filtres intérieurs. Notre façon de percevoir la vie et d’utiliser nos aptitudes y est aussi pour beaucoup.
Par ailleurs, notre société nous stimule énormément sur le « comment faire les choses ». C’est alors le niveau de la stratégie qui est choisit (voir le schéma ci-dessus). Le principe du Frailing devient donc dans ce cas une stratégie mentale.
Or, quand « renoncer » à quelque chose devient une stratégie mentale pour l’ »obtenir », la personne peut y renoncer physiquement, émotionnellement, mentalement (intellectuellement) et/ou   spirituellement (dans le cœur). Afin de suivre la stratégie « qui marche ».
Mais cela n’aura pas forcément de profondeur réelle. La stratégie ne fonctionnera tout simplement pas , ou ne sera pas stable dans le temps car « la coupure » avec soi finit par être coûteuse tant sur le plan physiologique que sur le plan psychologique.

La personne utilisant cette stratégie pourra alors se raconter de bien belles histoires dans sa tête et se bercer d’illusions en se coupant de certains de ses ressentis corporels ou émotionnels, en avançant avant tout dans un processus de pensée logique (et implacable), en oubliant de s’accorder à son âme…

Voilà ce qui me gênait dans ce principe : la possibilité qu’il devienne une stratégie mentale, un miroir aux alouettes, une supercherie !

Pourtant ce principe du Frailing est vraiment magnifique ! et pour le comprendre, attardons-nous un peu sur la notion de renoncement. C’est quoi au juste le renoncement ?

 

Dans le dico j’ai trouvé 2 définitions intéressantes :

  • Action de renoncer à quelque chose, de cesser de rechercher ce à quoi on tenait, de s’en détacher : Renoncement aux honneurs.
  • Action de se priver de toute satisfaction personnelle ou égoïste, de s’oublier soi-même : Mener une vie de renoncement.

Ailleurs j’ai lu que  « Le renoncement ne signifie pas l’ascétisme austère, c’est plutôt un état d’esprit. Renoncer c’est lâcher prise, cela apporte la liberté, la paix et nous permet d’être totalement ouverts. » Extraits de discours de différents auteurs, Traduits par Vipassanasangha

 « Faire, avoir, devenir sont des distractions qui nous tiennent éloignés de l’essence de la vie et nous conduisent à nous attacher. » Le renoncement devient alors ce que l’on appelle plus communément le « lâcher-prise ». Et c’est justement ce renoncement qui permet de progresser.

Renoncer à l’intention d’obtenir n’est donc pas une stratégie mentale, mais plutôt un état d’esprit, un état d’être qui se situe partout à l’intérieur de la personne, principalement dans le cœur…

Dans mes diverses expériences de vie, j’ai pu effectivement observer que lorsque je suis « dans le cœur », dans l’instant présent, dans l’ici et maintenant, mes « attachements » sont moindres, voire même totalement absents. Il est alors très facile de renoncer à l’intention d’obtenir. Plus honnêtement, l’intention d’obtenir est tout bonnement absente. Et à sa place, très spontanément nait l’intention de donner qui génère l’action.

Il suffit que le mental revienne et s’attache à une pensée, un évènement, passé ou futur et c’est tout un édifice patiemment construit qui s’effondre !

Ainsi pour vivre complètement le Frailing dont parle Vadim Zeland , point de prévision, de planification, d’objet ou de pensées auxquels s’attacher, mais juste un « ici et maintenant » à mettre au cœur de son existence.

La méditation de pleine conscience, le Quantum Entrainment, ou toute autre « technique » qui vous va bien devient alors la « source » du Frailing. Une source beaucoup plus sûre que la seule source mentale qui fait de ce très beau principe, une stratégie mentale dénuée de son sens et de sa résonance… quantique.

Avec le Transurfing de la réalité, Vadim Zeland nous invite donc à vivre pleinement en suivant plusieurs étapes pour chacun de nos attachements :PAA365000002

1 – renoncer à l’intention de recevoir ce à quoi on tient (source d’importances)

2 – remplacer cette intention par celle du don de soi à l’autre – la notion de partage, d’échange devient alors très forte. On est vraiment dans un état d’esprit et dans une vision particulière de l’existence.

3 – Mais n’oublions pas que pour recevoir ce à quoi nous avons renoncé, il est d’abord nécessaire d’avoir atteint les deux premières étapes

Et pour que la magie opère, l’instant présent, la confiance en l’Univers et la joie dans le cœur sont des composantes essentielles après l’Amour et le Don.

Simplement parce que le Frailing ce n’est pas un « comment faire », c’est un  « comment être »  qui conduit à la vision de qui nous sommes vraiment !

Joyeux frailing à tous !